Favoriser l’entrée dans la profession par la formation

En France, près de 150 organismes de formation sont reconnus pour la délivrance du Certificat de Qualification Professionnelle Agent de Prévention et de Sécurité (CQPAPS).

Se former tout au long de sa vie répond aux exigences du marché du travail, un marché  en pleine mutation qui nécessite d’actualiser ses connaissances, de faire progresser ses compétences et d’augmenter sa productivité. Entre formation diplômante et formation non diplômante, de nombreux programmes sont proposés aux salariés pour perfectionner des techniques ou des aspects métier précis. Opter pour la formation c’est aussi « booster » sa carrière, devenir plus efficace, se tenir informé des évolutions de son environnement, compléter ses compétences, maîtriser de nouveaux outils, etc. Mais elle aide aussi à enrichir sa vie professionnelle et sa vie personnelle, qui sont toujours proches l’une de l’autre, et favorise la rencontre avec des actifs ayant les mêmes problématiques ou besoins… La formation doit permettre de prendre un peu de recul sur le quotidien pour réfléchir pleinement à l’avenir : l’acquisition de nouvelles compétences, un nouveau projet professionnel, la validation d’un savoir-faire, la consolidation des connaissances, etc.

Les métiers de la sécurité privée sont des métiers qui montent en puissance et la formation des personnels est véritablement l'avenir de ce secteur pour permettre une entrée des jeunes plus fluide dans le monde du travail.

La formation peut aussi prendre des formes plus indépendantes ou libérées et on voit apparaître dans certaines entreprises des échanges de salariés lors d'un besoin particulier, nouveau contrat, matériels innovants, nouvelle technologie par exemple. En interne, certaines entreprises mettent en place un accompagnement poussé de leurs jeunes recrues, qui s'apparente à du compagnonnage et qui favorise la professionnalisation des métiers. Nul doute que les entreprises du secteur de la sécurité privée peuvent mener ces actions et gérer le collectif.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire