Ils vous protègent

LE SAVIEZ-VOUS ?

Ils sont 200 000 femmes et hommes qui composent les effectifs des sociétés de sécurité privées en France.

Ils sont des acteurs de notre quotidien.

Ils sont en première ligne ou exercent plus en retrait.

Leur métier est indispensable à des titres divers, au fonctionnement de la société.

Tout citoyen situe bien les zones d’action de la sécurité privée qu’il repère dans la vie ordinaire, des supermarchés, aux aéroports, aux hôpitaux, en passant par la sécurité incendie.

La sécurité privée est aujourd’hui une réponse massive à l’enjeu de continuité de l’environnement sécuritaire du à la population par l’Etat avec ses forces militaires d’une part et ses forces policières d’autre part. Le principe n’est pas choquant, il est moderne. Le constat à ce jour est formel et incontesté de l’importance fondamentale de la Sécurité privée tant en missions qu’en personnels impliqués pour le bon fonctionnement du pays.

A travers les Lois d’Orientation et de Programmation de la Sécurité Intérieure successives, on arrive à une détermination du rôle et de la place des sociétés de Sécurité privée. Un rôle qui va tendre à s’amplifier dans les années qui viennent. A la clé et, à court terme, la sous-traitance de missions régaliennes et/ou de tâches administratives.

Le Premier Ministre Manuel VALLS, a évoqué dans son discours du 30 septembre 2013, les coopérations à mettre en place entre sécurité publique et sécurité privée pour améliorer la vie quotidienne de nos Concitoyens.

Les forces armées et policières confrontées à la diète économique et à la multiplication des menaces  n’ont plus qu’un choix tactique à appliquer ; ‘’ gérer les impasses ‘’. D’où l’appel contraint à la société civile pour qu’elle assume sa part de l’obligation régalienne au profit du citoyen.

Reste pour autant un patient travail de reconnaissance afin d’espérer entrevoir à terme la consécration du rôle de cette troisième force issue de la profondeur humaine que compose ces femmes et ces hommes tous au service de la sécurité de nos concitoyens. La légitimité, la disponibilité, le dynamisme, les moyens de la Sécurité privée confèrent définitivement à ce métier un statut d’acteur important dans la vie et la paix sociales du pays.

Et pourtant ces personnels sont ils reconnus à leur juste valeur, humainement, moralement et également financièrement comme le sont fort naturellement et régulièrement. la police, l’armée, la gendarmerie, les pompiers.

Mettent-ils leur vie en danger dans l’exercice de leurs missions ? OUI

Sont ils parfois à l’honneur ? NON !

Sont ils reconnus ? NON !

Sont ils valorisés ? NON

Donner envie aux jeunes de rejoindre ces filières méconnues et délaissées passe déjà par cette reconnaissance. S’il est un domaine de l’industrie où les besoins en personnels sont colossaux c’est bien celui de la sécurité privée et pourtant s’il est un domaine de l’industrie qui ne sait pas communiquer, c’est bien la sécurité privée. Elle souffre de son image. Pour s’en rendre compte, il suffit de feuilleter les magazines spécialisés.

Redonner une valeur à ces métiers, faire connaître aux citoyens la complémentarité et l’importance de la sécurité privée aux cotés de la sécurité publique, donner les clefs d’accès à ces métiers. Tels sont les objectifs que s’est fixé S MAG dans cette période de psychose que la France vit depuis le début de l’année.

La dimension humaine est une composante essentielle de ce secteur tant en termes de professionnalisme, d’emplois créés, que de contact, de visibilité, de reconnaissance nécessaire à l’accomplissement des tâches dévolues.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire